L’irruption de l’occulte

Sans doute toutes les sociétés humaines partagent leur vie sociale avec une autre société normalement impalpable pour les sens, sauf sous la forme d’un frisson ou d’un frémissement, d’invocations ou d’irruptions inopinées, ou à traves d’objets intermédiaires. Cette société autre est habitée par des êtres exceptionnels, avec lesquels l’échange a lieu de façon intermittente, au moyen de canaux aléatoires et fugaces. Leurs émergences configurent des régions changeantes qui se révèlent comme des régions liminaires connectant des sphères incommensurables du réel avec la même facilité par laquelle elles se montrent quotidiennes et routinières. Ces seuils, qui permettent les déplacements entre l’invisible et le visible, et qui, au contraire, expriment des dimensions critiques du social, signalent des voies d’exaltation individuelle et collective, mais aussi l’ombre d’aspects non domestiqués, sordides, du réel, faits de remords et de dettes non résolues.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: